Nation: Mr. Dondra, if the churches were to be asked to pay taxes for their « business » as in Ghana?

fcfa

Ghanaian churches with for-profit structures such as schools, micro-finance institutions and transport coaches are called upon to pay their tax obligations to the State or, if they fail to do so, suffer the rigors of the law.
The announcement was made last Tuesday by the Ghanaian Minister of Finance and Economic Planning, Seth Terkper, at the inauguration of a confessional school in Accra. In explaining the ruling of the government, Terkper said, « Jesus Christ asked his disciples to pay taxes and obey the laws of the land. » On the basis of this recommendation, the Minister of the Economy has come to the conclusion that « religious organizations which engage in lucrative activities must respect the laws governing the country ».
While acknowledging the positive role and efforts that the churches play in Ghana’s development, the minister stressed that the tax contribution of these entities could support the state of the economy of the country. From the use of tax collection to churches with businesses, Terkper stressed that the funds raised could be used to find solutions to problems of load shedding, water shortages and lack of infrastructure in schools and hospitals from the country. In order not to embarrass any religious structure to justice, the minister urged all to pay their taxes to the State.

Source: Koaci.com

Publicités

Nation : M. Dondra, si les églises devaient être priées de payer des impôts pour leur « business » comme au Ghana ?

fcfa

Les églises ghanéennes qui ont des structures à but lucratif telles que des écoles, des institutions de micro finances et des cars de transports sont appelées à payer leurs obligations fiscales à l’Etat ou à défaut subir les rigueurs de la loi.

Cette annonce a été faite le mardi dernier par le ministre ghanéen des Finances et de la Planification Economique, Seth Terkper  , lors de l’inauguration d’une école confessionnelle à Accra. En expliquant le bienfondé de la décision du gouvernement, Terkper a fait savoir que « Jésus-Christ a demandé à ses disciples de payer de l’impôt et d’obéir aux lois du pays ». En partant de cette recommandation, le ministre de l’Economie est parvenu à la conclusion que les « organismes religieux qui exercent des activités lucratives doivent respecter les lois régissant le pays ».

Tout en reconnaissant le rôle positif et les efforts que les églises jouent dans le développement du Ghana, le ministre a souligné que la contribution fiscale de ces entités pourrait soutenir l’état de l’économie du pays. De l’utilisation de la collecte des impôts demandée aux églises ayant des entreprises, Terkper a souligné que les fonds recueillis pourraient servir à trouver une solution aux problèmes de délestages, aux coupures d’eau et aux manques d’infrastructures dans les écoles et hôpitaux du pays. Pour ne donc pas embarrasser aucune structure religieuse à la justice, le ministre a exhorté toutes à s’acquitter de la paye de leurs impôts à l’Etat.

 

Source : Koaci.com